Creole and French, two communications mediums that create a duality in our society in Haiti. Robert Berrouët-Oriol,  in his article : Aménagement du Créole et du Francais en Haiti:  Le Système Linguistique d’Yves Dejean conduit à une impasse”, underlines the problem of these two confronted languages and proposes strategies of our linguistic heritage restoration in our country.

SJR

Aménagement du créole et du français en Haïti

Le « système » linguistique d’Yves Dejean conduit à une impasse

Par Robert Berrouët-Oriol Linguiste-terminologue Montréal, le 31 juillet 2011

«…tu sembles ne pas arriver à te convaincre et tu multiplies ton objection, toujours la même, tu t’épuises dans la redondance.» (Jacques Derrida, Le Monolinguisme de l’autre)

Dans sa thèse de doctorat soutenue à la Sorbonne le 9 décembre 1961, « La langue française en Haïti » (Paris, Institut des hautes études de l’Amérique latine (Travaux et mémoires, VII), thèse publiée en 1981 aux Éditions Fardin, à Port-au-Prince, et dans l’étude, trop peu connue, « Le problème linguistique haïtien » (Éditions Fardin, Port- au-Prince, 1985), l’éminent linguiste Pradel Pompilus nous a confié un legs d’une inestimable valeur. Il nous a notamment appris à travailler sur la configuration linguistique haïtienne par l’analyse, sans préjugés dogmatiques et sectaires, des deux langues du patrimoine linguistique du pays, le créole et le français. L’œuvre de Pradel Pompilus constitue un monumental édifice de la pensée haïtienne du XXe siècle tant sur son versant linguistique que sur l’archipel fécond de la littérature. On en mesurera l’amplitude en rappelant qu’il est l’auteur, avec le Frère Raphael Berrou, de la célèbre « Histoire de la littérature haïtienne illustrée par les textes » (volumes 1 et 2, 1975 et volume 3, 1977, Éditions Caraïbes, Port-au-Prince), ouvrage de référence de dizaines de milliers d’écoliers haïtiens depuis des décennies –et cette œuvre témoigne de l’étendue du patrimoine littéraire francophone haïtien depuis 1804. À propos de l’œuvre de Pradel Pompilus, le lecteur curieux lira avec intérêt le récent texte de Hugues St-Fort, docteur en linguistique et chroniqueur réputé du Haïtien Times de New York, daté du 22 juillet 2011, « Revisiter ‘La langue française en Haïti’ »1. Le linguiste Hugues St-Fort est aussi l’auteur d’un livre fort instructif « Haïti : questions de langue, les langues en question » (Éditions de l’Université d’État d’Haïti, juin 2011), livre construit avec la passion de l’intelligence et une exemplaire maîtrise des sujets abordés.

Suivre